Le début de la fin pour Facebook ?

Si le nombre d’utilisateurs global au célèbre réseau social continue de progresser, il semblerait stagner, voir régresser, dans certains pays développés où Facebook est fortement implanté. Peut-on y voir dans ces chiffres la fin de l’hégémonie du plus connu des sites communautaires ou un repli passager ?

Une domination sans communes mesure

Facebook, qui a été lancé en 2004 par un étudiant d’Harvard devenu célèbre (Mark Zuckerberg), a connu un succès sans réel comparaison dans le Web.

Avec près de 700 millions de membres, le site a écrasé toute concurrence. En nombre total d’utilisateurs, le site continue de progresser grâce notamment à ses lancements au Brésil et en Indonésie où la population est très nombreuse.

Le site aurait ainsi gagné 12 millions de nouveaux membres passant de 675 à 687 millions d’utilisateurs dans le monde. Le fondateur du site ne s’est d’ailleurs pas caché que son objectif était d’atteindre le milliard d’utilisateurs d’ici 2 ans.

Qui cache un léger repli dans les pays matures

L’institut indépendant, Inside Facebook, montre pourtant dans sa dernière étude un tassement de la croissance du site dans les pays où le réseau social a été implanté en premier.

Ainsi aux Etats Unis, Facebook aurait tout de même perdu 6 millions de membres entre avril et mai passant de 155,2 à 149,4 millions d’utilisateurs.

De même au Canada, une baisse de 8% a été enregistré et des baisses sensibles sont à noter dans plusieurs pays d’Europe.

Il semblerait ainsi que lorsque le site atteignent une audience de 50% de membres par rapport à la population du pays, le nombre de membre aurait tendance à stagner voir à baisser.

Ces chiffres peuvent aussi s’expliquer en partie par la fin de l’année scolaire qui a tendance à faire diminuer le nombre d’utilisateurs.

Si d’autres analyses comme Social Bakers semblent confirmer ce tassement du nombre de membres dans les pays mature, il faudrait encore attendre un peu pour savoir si cette baisse s’annonce durable ou non.

En tout cas, il semblerait que Facebook cherche d’autres moyens d’attirer de nouveaux membres, conscient semble t’il d’avoir atteint un plafond dans son taux de pénétration dans les pays matures, en voulant notamment élargir le profil de ses membres à ceux âgés de moins de 13 ans.